Nouvelles

Retour à la liste

6 Décembre 2016

Il faut un village…

Cette année, j'ai eu l'occasion de redonner à ma communauté d'une manière particulière, soit à titre d'enseignante-surveillante de Rencontres du Canada, du 9 au 14 octobre.

L'organisme Rencontres du Canada est le forum jeunesse le plus important au pays; chaque semaine il permet à plus d'une centaine d'étudiants de 14 à 17 ans de visiter Ottawa et de participer à des semaines thématiques visant à découvrir le Canada et divers cheminements de carrières.

Le dimanche 9 octobre, au lieu d'aller manger de la dinde de l'Action de grâce, j'ai préparé mes valises pour aller passer la semaine au Centre Terry-Fox de la jeunesse canadienne et participer à Rencontres du Canada.J'allais être responsable de 18 étudiants et donc de passer en revue notre horaire quotidien, d'animer des modules, de superviser des visites quotidiennes sur le terrain, de surveiller les dortoirs et, de manière plusgénérale, de me mettre dans la peau d'une amie, d'une mentore et d'un modèle à suivre.

Je crois que j'en ai plus appris des participants qu'ils en ont appris de moi! Ces jeunes venaient des quatre coins du pays pour participer à ce programme et avaient été choisis par leur directeur d'école et leurs enseignants. Le dernier soir, ils ont présenté un spectacle amateur, et nous avons été impressionnés par leurs talents au chant et aux instruments de musique. Je suis persuadée qu'il y aura parmi eux de nouvelles Alanis Morissette et Sarah McLachlan!

Mes moments forts de la semaine ont été lorsque j'ai présenté avec fierté ma ville natale et notre capitale nationale, Ottawa, aux participants, et lorsque nous avons formé, au moyen d'une chaîne humaine, le chiffre « 150 » pour une photo aérienne marquant le 150e anniversaire du Canada, lequel coïncide justement avec le 35e anniversaire de Rencontres du Canada. J'ai eu beaucoup de plaisir à visiter les studios de Radio Canada/CBC à Montréal et à jouer le rôle de présentatrice de télévision dans une simulation d'émission; j'ai réalisé toute l'ampleur du travail investi dans la préparation des nouvelles nationales.

J'ai vécu l'expérience Rencontres du Canada, et j'appuie sa démarche sans réserve. Dans le cadre de la campagne Santé Canada soutient les communautés (SC)2 de cette année, je fais un don à Historica Canada, qui finance Rencontres du Canada, parce que cet organisme aide notre communauté à préparer les prochains dirigeants de notre pays. Et ce n'est pas un mince exploit! On dit qu'il faut un village pour élever un enfant!

- Par Karine Bollman, enseignante-monitrice à RDC et conseillère en communications, campagne (SC)2 (ARLA)